Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Donnez votre avis

Félicitations, remerciements, flagorneries ou coups de gueule, irrévérence, trahison ?

 

Commentez les récits...

 

Comme pour l'alcool, pas d'abus, faut quand même que ça tienne la route... Merci

Recherche

Liens

12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 18:29

 

Logo-CDC--1-.JPG

 

 

Une fois n'est pas coutume, on va faire dans le franchement pas rigolo. Et ce n'est pas un nouvel improbable récit, mais un constat :

 

2009 : 280 patients sont décédés faute de greffon.

 Cette même année, les résultats de l'activité de prélèvement et de greffe en France se sont stabilisés, après une dizaine d'années de progression. La situation de pénurie persiste. L'année dernière, 14392 personnes ont eu besoin d'une greffe d'organes .

Le taux de prélèvement par habitant est désormais en baisse au regard des années passées. En 2009, le taux de prélèvement était de 23,2 par million d'habitants, soit une baisse de 5.6%.

Plus que jamais,  il est essentiel de rappeler l'importance de réfléchir à la question du don d'organes. Pour être donneur potentiel, il n'y a pas plus simple ni plus désintéressé : il suffit de le dire à ses proches. Car évidemment si l'occasion de prélever vos organes se présente, ce sera un peu tard pour vous le demander de vive voix. Alors même avec une carte de donneur sur soi, les médecins se tourneront systématiquement vers la famille pour demander leur accord. Faute d'en avoir discuté sereinement entre la dinde et les marrons, le moment est alors peu propice et les familles, effondrées par leur chagrin personnel, refusent trop souvent.

Un "Oui" se traduit par le prélèvement de 4 à 6 organes, montrant le besoin pressant.

Bien  entendu, la générosité est aussi possible de votre vivant par le biais du don de sang et à  l'inscription au fichier des donneurs de moëlle osseuse par exemple.

Pour sensibiliser un lage public à cette cause, l'association Trans-Forme organise des manifestations, notamment La Course du Coeur.

Course.jpg

 


Après plusieurs année de lobbying et un peu de pugnacité, j'ai l'honneur d'emmener l'équipe de SILCA  pour cette 25ème édition :

 

  • 750 km de course à pied en relais non stop en quatre jours et quatre nuits entre Paris et Bourg Saint Maurice (Arrivée Arc 1800)
  • 16 équipes de 14 coureurs dont 1 équipe de personnes transplantées (cœur, foie, rein, moelle osseuse, …)
  • Plus de 200 communes traversées par une caravane de plus de 120 véhicules
  • Des étapes de 8 à 60 km et des étapes particulières : roller, bike and run, relais volants, bike and bike, etc.
  • Une équipe médicale spécialisée de 8 médecins dotée du matériel médical approprié, 25 kinésithérapeutes.
  • Un escadron de 15 motards de la Garde Républicaine et 30 commissaires.
  • Plus de 130 bénévoles au service des coureurs
  • Plus de 1000 nuitées en hôtel
  • Plus de 3000 repas servis en auberge, restaurants ou paniers-repas, de jour comme de nuit aux arrivées d’étapes
  • Des animateurs et des musiciens pour supporter les coureurs
  • Une troupe "Viva la Commedia" et 2 clowns "Boula et Bardouf"
  • Une équipe de communication et de sensibilisation qui assure la promotion et la sensibilisation au don d’organes tout au long du parcours
  • Une opération spécifique de sensibilisation au don d’organes pour les enfants, dans le cadre de l’opération "10 000 coeurs pour l'hôpital"

 

Pas de FMS Mercredi soir, mais une virée entre le Trocadéro et Notre Dame. Pas de JDM Dimanche, jour de l'ascension entre Bourg St Maurice et Les Arcs.

En un mot comme en cent : le don d'organes, dites ""Oui" ou dites "Non", mais dites le à vos proches...


Pour plus d'informations, allez sans modération sur le site de Trans-Forme

 

 

Fred.


Partager cet article

Repost 0

commentaires