Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Donnez votre avis

Félicitations, remerciements, flagorneries ou coups de gueule, irrévérence, trahison ?

 

Commentez les récits...

 

Comme pour l'alcool, pas d'abus, faut quand même que ça tienne la route... Merci

Recherche

Liens

11 décembre 2010 6 11 /12 /décembre /2010 15:21


 


 

 

Introduction made in Sophie & Fred.


Mille z'excuses (10 par kilomètre, c'est le tarif) pour ce léger retard de publication. La météo n'était pas des plus favorables (Sophie veut pas mettre de "S" à favorable et vous ?). Vous aviez droit à un récit de l'édition 2008 avant la course, là vous en avez un largement après. Mille excuses (les mêmes) donc à Eric, notre valeureux représentant sur cette épreuve mythique. RdV l'an prochain avec Robert pour la 40ème édition (de la course, pas de Robert).

 

Yo. 

 

 

Super Eric est des no-o-tres et le prouve :


100

 

Amis centbornards, depuis le 25 septembre à 22h51’18’’ vous comptez un nouveau membre parmi vous !

Le premier mot qui me vint à l’esprit après cette course solidaire est Merci.

Merci à vous spécialistes JDM pour vos précieux conseils d’avant course.

10 kms : Merci au papy guerrier qui m’a donné l’élan dans les premiers kilomètres.

30 kms : Merci aux accompagnateurs à vélo qui m’ont renseignés sur ma vitesse

55 kms : Merci à ce coureur qui fêtait ses 60 ans. 3h30 au marathon, massé pendant 1 heure. Ses enfants ne voulait pas qu’il recourt de peur qu’il meurt. Il est reparti…

60 kms : Merci au binôme silencieux. Sans un mot, nous avons continuer de courir.

65 kms : Merci au meneur d’allure qui nous encourageait.

70 kms : Merci à la soupe de saint Afrique. Ah la soupe de saint Afrique !

75 kms : Merci à mon voisin de chambre d’hôte qui m’a proposé de venir avec lui et que je n’ai pas entendu.

80 kms : Merci au coureur qui m’a parlé alors que je courais depuis cinq bornes seul dans la nuit.

85 kms : Merci aux kinés pour l’ensemble de leur œuvre : 4 massages durant la course.

90 kms : Merci au bénévole qui m’a orienté dans la bonne direction alors que je me demandais si je partais à gauche ou à droite.

95 kms : Merci à ce binôme féminin auquel je me suis accroché.

99 kms : Merci à ma femme d’avoir couru le dernier kilomètre avec moi.

100 kms : Merci à la ligne d’arrivée d’être là à ce moment là.

Un schéma valant mieux qu’un… ci joint le profil de la course. Peggy entraîne toi !

 

 

eric

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires