Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Donnez votre avis

Félicitations, remerciements, flagorneries ou coups de gueule, irrévérence, trahison ?

 

Commentez les récits...

 

Comme pour l'alcool, pas d'abus, faut quand même que ça tienne la route... Merci

Recherche

Liens

14 décembre 2013 6 14 /12 /décembre /2013 14:17

logo.png

 

Pourquoi la 180 ? Ben Lyon-Saintélyon.

Avec toujours autant de plaisir, j'ai rempilé cette année pour une double dose d'émotion, de fatigue, d'ampoules et cette double ambiance si particulière d'un Off intimiste suivi d'un On populaire.

 

Pour en savoir plus, il y a bien sûr un récit ici...

 

Fred. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gilles 17/12/2013 16:18


Joli
récit de Fred, mon pote "annuel" de la Lyon-Lyon ! 
Partenaire de
2011 pour notre première édition à tous les deux, on s'était retrouvé régulièrement sur le retour, au 100 km et à l'arrivée.
Toujours une
anecdote, la phrase qui va bien,
subtile, que tu peux prendre au 1er ou au 2ème degré selon ton humeur et ta forme intellectuelle du moment, ou alors encore plus jubilatoire, lancée dans une assemblée d'inconnus où personne ne
peut comprendre, au risque d'être pris pour un fou...mais ça il s'en fout !
J'aurai bien voulu être dans l'épisode des douches, la traversée en slip dehors entre les chapiteaux pour griller la file de couillons incrédules (dont j'aurais certainement fait partie)
attendant une place pour le vestiaire alors que les douches sont pratiquement toutes libres ! Écouter les coureurs s'apitoyer sur leur sort, ne comprenant pas les petites pointes lancées par un
Fred en pleine introspection, qui leur auraient permis de relativiser leurs petites considérations climatiques !
Mais pour ça, il aurait fallu m'attendre Fred!
Mais depuis notre arrivée « main dans la main » pour la Lyon-Lyon 2011, où sous l'emprise de l'émotion je voulais embrasser tout le monde, je sens bien une petite méfiance à mon égard ...quoi que
tu m'as bien proposé de dormir dans ta chambre triple de l'Ibis de Gerland Vendredi soir après les tripoux! ;)
Toujours est-il qu'il se pourrait bien que je veuille aller manger une schtroumpfcroute après quelques délires "Gargamelesques" Parisiens, je l'espère avec Willl, et peut-être d'autres illuminés
de la 180, histoire de devenir potes bisannuel. 
Ce sera juste une question de dates dans un planning toujours bien chargé !
J'espère que tu ne m'en veux pas trop de t'avoir « enfin » permis "d'exister" sur Fb, tu vois ...c'est cool, et puis avec ta tête de citrouille tu vas bien passer inaperçu, quoi qu'avec le bonnet
... 

Atomic Abuel JF 15/12/2013 18:09


Comme il sait si bien le faire, Frédéric nous offre un superbe récit rehaussé par des mots et des images simples et formidablement justes.


Abuel JF